<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Docum. Lab. Géol. Lyon, HS n° 6

 

Mémoire Maurice COLLIGNON (1981) -
Notice, bibliographie, notes posthumes.
299 p., 29 fig., 12 tabl., 36 pl.

Sommaire

Avant-propos
Maurice COLLIGNON 1893-1978
Bibliographie

B. AMARD, M. COLLIGNON et J. ROMAN - Étude stratigraphique et paléontologique du Crétacé supérieur et Paléocène du Tinrhert-W et Tademaït-E (Sahara algérien). résumé

M. BILOTTE et M. COLLIGNON - Biostratigraphie et paléontologie des ammonites du Sénonien inférieur de Rennes-les-Bains - Sougraine (Aude) (zone sous-pyrénéenne orientale). résumé

M. COLLIGNON - Un Muniericeratidae nouveau du Santonien des Alpes-Maritimes : Muniericeras thomeli nov. sp.

J. CANEROT et M. COLLIGNON - La faune albienne de Traiguera (province de Castellon - Espagne). résumé

M. COLLIGNON - Faune albo-cénomanienne de la formation des marnes de Kazhdumi, région du Fars - Khuzestan (Iran). résumé

P. WEYDERT et M. COLLIGNON - Schindewolfites gabonensis nov. sp. et Furoniceras ?, ammonites du Turonien de Libreville (Gabon). résumé

 

Résumés

B. AMARD, M. COLLIGNON et J. ROMAN - Étude stratigraphique et paléontologique
du Crétacé supérieur et Paléocène du Tinrhert-W et Tademaït-E (Sahara algérien)

Résumé - Les différentes faunes, abondantes et variées en genres et espèces ont permis d'établir une stratigraphie assez fine dans cette région de Tinrhert-W et Tademaït-E.
- Pour le Cénomanien et le Turonien, une biozonation de I à VI a pu être proposée grâce à la diversité des Ammonites. On y distingue de bas en haut :
1. Cénomanien supérieur
. zone I à Neolobites vibrayeanus
. zone II à Neolobites et Calycoceras
. zone III à Vascoceras gamai
2. Turonien inférieur
. zone IV à Bauchioceras et Wrightoceras
. zone V à Vascoceratidae (Nigericeras et Vascoceras)
. zone VI à Hoplitoides
- Le Santonien-Campanien (faisant suite à un Sénonien lagunaire non fossilifère) a livré une faune du Trichnopoly de l'Inde, mais surtout Manambolites, Ammonite du Campanien moyen et supérieur (Madagascar, Angola), trouvée pour la première fois au Sahara.
- Au Maestrichtien, la faune à éléments de l'Arialoor se substitue à celle du Trichinopoly. Un renouvellement faunistique au sein de ce niveau permet de distinguer un Maestrichtien inférieur d'un Maestrichtien supérieur.
- Le Paléocène inférieur dont la limite avec le Maestrichtien supérieur reste floue, est cependant évoqué par Laffitteina aff. monodi, Belzungia sp., et Echinanthus schweinfurthi.
Le Paléocène supérieur, bien daté grâce à une microfaune de Nummulites cordelées (Ranikothalia), est caractérisé par une macrofaune renouvelée de Gastéropodes, Lamellibranches et Echinides, dont la valeur stratigraphique déjà établie, se trouve ainsi renforcée du fait de cette association avec une microfaune aussi typique.
Cette stratigraphie étant établie, la répartition verticale des différentes espèces est ensuite analysée sous forme de tableaux, d'où se dégagent les conclusions biostratigraphiques énoncées pour le secteur étudié.
Plus de 110 espèces de Mollusques (25 Céphalopodes, 37 Gastéropodes et environ 50 Lamellibranches) ont été décrites, dont 93 sont figurées. Dix espèces et une sous-espèce sont créées : 6 de Céphalopodes, 2 de Gastéropodes et 3 de Lamellibranches. Freneixostrea nov. gen. (fam. Ostreidae) est établi pour Ostrea digitata SOW. Amardia nov. subgen. (fam. Volutidae) a pour type A. amardi nov. sp. Le genre Pachyvascoceras (fam. Vascoceratidae), réuni par certains auteurs à Paravascoceras, est maintenu.
Dix-sept espèces d'Echinides ont été étudiées, dont 8 sont signalées pour la première fois au Sahara algérien. Onze espèces proviennent du Crétacé : 6 du Cénomanien et du Turonien, 5 du Santonien-Campanien et du Maestrichtien ; 6 espèces proviennent du Paléocène. Deux formes nouvelles sont créées : Rhyncholampas (Galerolampas) tinrhertensis nov. sp., du Paléocène supérieur, Echinanthus schweinfurthi devriesi nov. subsp., du Paléocène inférieur. Un dimorphisme sexuel très remarquable, analogue à celui de Thylechinus said, est décrit pour la première fois chez T. ioudi, du Santono-Campanien.

Abstract - The fauna of this region of W-Tinrhert and E-Tademait which was both various and abundant in genera and species, has allowed the establishment of a detailed stratigraphy.
- As for the Cenomanian and Turonian, a biozonation from I to VI is made possible owing to the diversity of Ammonites. Distinguishable from bottom to top are the following :
1. Upper Cenomanian
. zone I : Neolobites vibrayeanus zone
. zone II : Neolobites and Calycoceras zone
. zone III : Vascoceras gamai zone
2. Lower Turonian
. zone IV : Bauchioceras and Wrightoceras zone
. zone V : Vascoceratidae (Nigericeras and Vascoceras) zone
. zone VI : Hoplitoides zone
- The Santono-Campanian (after a non-fossiliferous lagoonal Lower Senonian) yielded Manambolites, Ammonite of Mid and Upper Campanian (Malagasy, Angola) and an Indian Trichnopoly fauna. Manambolites is found in the Sahara for the first time.
- In the Maastrichtian the Trichinopoly fauna is replaced by that of Arialoor (India). The change of fauna within this level allows the differenciation of a Lower Maastrichtian from an Upper Maastrichtian.
- The lower Palaeocene whose boundary with the Upper Maastrichtian, although badly defined, is however indicated by Laffitteina aff. monodi, Belzungia sp. and Echinanthus schweinfurthi.
- The Upper Paleocene, well dated by Ranikothalia, is also characterized by a new fauna of Gastropods, Pelecypods and Echinoids, whose recognized stratigraphical value is thus further emphasised by such an association.
After this stratigraphical description, the vertical distribution of different species of the same fossil group is analysed, using tables from which biostratigraphical conclusions are drawn for the region studied.
More than 110 species of Mollusca (25 Cephalopoda, 37 Gasteropoda and about 50 Lamellibranchiata) are described : from these 93 are figured. Ten species and one subspecies are established : 6 of Cephalopoda, 2 of Gasteropoda and 3 of Lamellibranchiata. Freneixostrea nov. gen. (fam. Ostreidae) is founded for Ostrea digitata SOW. The type of Amardia nov. subgen. (fam. Volutidae) is A. amardi nov. sp. Pachyvascoceras (fam. Vascoceratidae), formerly attributed to Paravascoceras, is a distinct genus.
Seventeen species of Echinoids are described. Eight of them from Algerian Sahara are recorded for the first time. Eleven species occur in Cretaceous : 6 in Cenomanian and Turonian, 5 in Santonian-Campanian and Maestrichtian, and six species in Paleocene. Two new forms are established : Rhyncholampas (Galerolampas) tinrhertensis nov. sp., from late Paleocene age, Echinanthus schweinfurthi devriesi nov. subsp., from early Paleocene age, Thylechinus ioudi from Santon-Campanian age exhibit a very conspicuous sexual dimorphism that is described for the first time. It is like the one of T. said.

 

M. BILOTTE et M. COLLIGNON - Biostratigraphie et paléontologie des ammonites
du Sénonien inférieur de Rennes-les-Bains - Sougraine (Aude) (zone sous-pyrénéenne orientale)

Résumé - L'étude paléontologique et la répartition biostratigraphique des Ammonites du Sénonien inférieur de Rennes-les-Bains et de Sougraigne confirme l'existence, au moins pour le Santonien, des zones classiques d'Ammonites et révèle l'intérêt de cette région pour la recherche d'une meilleure définition des Etages Coniacien et Santonien.

Abstract - The paleontology study and the biostratigraphy repartition of ammonits in the lower Senonian of Rennes-les-Bains and Sougraigne confirm the existence at least for Santonian, of ammonits classic zones and reveal the interest of this region for the research of a better definition of Coniacian and Santonian stages.

 

J. CANEROT et M. COLLIGNON - La faune albienne de Traiguera (province de Castellon - Espagne)

Résumé - D'âge albien supérieur-terminal, le gisement de Traiguera contient une faune de Mollusques remarquables tant par sa richesse et sa variété que par le bon état de conservation de ses représentants. Il a fourni une Ammonite nouvelle, Parengonoceras caneroti nov. sp. et quatre espèces nouvelles de Lamellibranches, Thetis radiata nov. sp., Anthonya hispanica nov. sp., Laevicardium hispanicum nov. sp. et Pterotrigonia (Scabiotrigonia) pseudoliformis nov. sp. Cette faune a été récoltée dans la série ligniteuse, deltaïque qui, dans le Maestrazgo nord-oriental, fait suite aux assises carbonatées du "complexe urgonien" et précède la phase d'épandages terrigènes des "grès du Maestrazgo".

Abstract - Belonging to the latest Albian, the Traiguera outcrop contains a rich, varied and well preserved fauna of Mollusca. It has furnished a new Ammonite Parengonoceras caneroti nov. sp. and four new species of Lamellibranchiata (Thetis radiata nov. sp., Anthonya hispanica nov. sp., Laevicardium hispanicum nov. sp. and Pterotrigonia (Scabiotrigonia) pseudoaliformis nov. sp. This fauna has been collected in the lignitous deltaic series which, in the north-eastern Maestrazgo, follows the carbonated beds of the "urgonian complex" and precedes the terrigenous distribution of the "Maestrazgo Sandstones".

 

M. COLLIGNON - Faune albo-cénomanienne de la formation
des marnes de Kazhdumi, région du Fars - Khuzestan (Iran)

Résumé - Une importante faune des marnes de Kazhdumi en Iran est décrite en détail. Elle comprend : 15 espèces d'ammonites, dont 6 nouvelles, appartenant toutes à la famille des Engonocératidés et se répartissant dans les genres Knemiceras, Parengonoceras et Protengonoceras ; un sous-genre nouveau est défini : Iranoknemiceras. S'y ajoutent 3 espèces de gastéropodes et 16 de lamellibranches dont une nouvelle et 1 échinide nouveau, Epiaster romani. Une microfaune essentiellement planctonique leur est associée.
Cette faune variée permet de préciser l'âge du gisement : essentiellement Albien supérieur et base du Cénomanien.
L'auteur rappelle en conclusion l'histoire critique des Engonocératidés, qui, apparus dès l'Aptien supérieur en Afrique du Nord, ne disparaissent qu'au début du Cénomanien ; leur répartition est essentiellement téthysienne. Curieusement, les régions ouest ont fourni des formes plates, alors qu'à l'Est les formes sont plus massives, ce qui indiquerait une différence dans la profondeur des mers.

Abstract - The author gives a detailed account of a large fauna in the marls of Kazdhumi in Iran. This fauna includes : 15 species of ammonites (six of which being new species) all belonging to the Engonoceratidae family and divided into the genera Knemiceras, Parengonoceras and Protengonoceras ; a new sub-genus is defined : Iranoknemiceras - 3 species of gastropoda and 16 species of bivalvia, five of which being new species - 1 new echinoid Epiaster romani. A microfauna essentially planktonic is mixed up with them.
This various fauna allows to determine the age of the formation which is essentiallu upper Albian and the underground Cenomanian.
The authors concludes by a critical history of Engonoceratidae which appeared as early as the upper Aptian in North Africa and disappeared only in the beginning of the Cenomanian ; their distribution is essentially tethysian. Curiously the thin forms are to be found in the western regions and the thickest in the East, which would suggest some difference in the depth of the seas.

 

P. WEYDERT et M. COLLIGNON - Schindewolfites gabonensis nov. sp.
et Furoniceras ?, ammonites du Turonien de Libreville (Gabon)

Résumé - Schindewolfites gabonensis nov. sp. et Furoniceras ? ont été récoltés au SE de Libreville sur la rive de la rivière Lowé. L'affleurement, mis à jour à la suite de l'enlèvement de la cuirasse latéritique, est constitué par un calcaire compact bioclastique contenant de riches faunes de gastéropodes, de lamellibranches, d'algues calcaires, etc... La présence de Schindewolfites permet de compléter l'extension de ce genre assez rare.

Abstract - This new species gets in near the river Lowé in the south-east of Libreville. The out crop-uncovered after the removing of the lateritic cuirasse - is formed by a bioclastic limestone contening gasteropods and lamellibranchs fauna and calcareous algea, etc... The existence of Schindewolfites permits to us to complete the extension of this genus which is non common.