<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Labo. Géol. Fac. Sci. Lyon, n° 8

 

N. MULLER (1965) - Étude géologique de la
région comprise entre Oullins et Givors (Rhône)
102 p., 20 texte-pl., 3 tabl., 1 carte h. t.


Introduction

1 - Circonstances et aspect général de cette étude
À mon arrivée à Lyon, en 1962, j'avais demandé à M. DAVID l'autorisation de suivre les cours du 3ème cycle de Géologie du Quaternaire, compte tenu de mes fonctions au Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées. Par la suite, et en rapport avec les études géologiques préliminaires des tracés d'autoroutes, un terrain de thèse me fut attribué au Sud de Lyon. Situé, du Nord au Sud, entre Oullins et Givors, et d'Est en Ouest entre le Rhône et le Garon, ce terrain présentait un réel avantage, celui d'être à proximité de Lyon. Cette facilité d'accès mise à part, je dois avouer que la perspective d'effectuer une étude dans une région examinée et controversée par des générations de géologues, de glaciologues et de quaternaristes, ne fut pas sans m'impressionner.

2 - Cadre géologique et géographique
Bordé à l'Est par le Rhône et à l'Ouest par la vallée du Garon prolongée par celle du Merdanson de Chaponost, notre terrain d'étude se limite naturellement à Givors au Sud et à la vallée de l'Izeron au Nord. Cette zone forme géographiquement un ensemble allongé du Nord au Sud. Du point de vue géologique, notre étude se situe d'une part à la limite d'extension maximale des glaciations alpines, d'autre part au contact du Bas-Dauphiné et des premiers contreforts du Massif Central.

3 - Méthodes de travail
Il m'est très rapidement apparu nécessaire d'étendre l'étude vers l'Ouest jusqu'aux terrains granitiques et métamorphiques du Massif Central, qui constituent une limite géologique plus naturelle. Cette extension me permettait d'inclure les terrains alluvionnaires des deux rives du Garon et d'étudier le problème de "l'ancien cours du Rhône par le seuil de Sacuny". Les techniques utilisées sont en général décrites dans les chapitres les concernant. Pour la clarté de l'ensemble, j'ai regroupé en annexe le mode opératoire des essais classiques dans les travaux publics, ainsi que l'explication d'un certain nombre de termes "courants" et le détail des coupes de sondages.

4 - Résultats obtenus
Outre certaines précisions sur les affleurements déjà connus ou découverts de roches granitiques et métamorphiques, j'ai pu cartographier deux affleurements de Miocène, du type sables de Saint-Fons, que j'ai reconnus au Nord-Est d'Irigny. Pour ce qui est des formations de couverture, des précisions importantes ont été ap-portées, notamment sur le lœss qui ne figurait qu'au Sud-Ouest de Brignais sur la carte géologique de Lyon à 1/80 000 (2ème édition). Plusieurs faits militent en faveur de l'existence de deux phases glaciaires (Riss I et Riss II) identifiées à Solaize, sur la rive gauche du Rhône, en face de Vernaison :
- la présence, près de la cité d'Aiy, de formations glaciaires à des cotes très différentes.
- un sondage effectué près de Millery a recoupé un lœss fossilifère sous 1,30 m de dépôts morainiques, avant de rencontrer le socle granitique à 2,40 m de profondeur.
- le front de taille sud de la carrière des Charmes, située à l'Est de Grigny, montre que les "alluvions grises" préglaciaires ont été érodées sur plus de 4 mètres de hauteur. Cette érosion a été suivie d'un remblaiement par des matériaux fluvio-glaciaires.
- un niveau argilo-sableux, humide, a été repéré dans les alluvions préglaciaires des carrières Gainon et des Charmes.

L'étude des dépôts alluvionnaires entre Givors et Beaunant, ainsi qu'entre Brignais et La Mouche, apporte des éléments nouveaux quant à l'interprétation des lits successifs du Rhône.

 

Sommaire

Introduction

1ère partie - Les formations anciennes du substratum
1 - Les roches éruptives et métamorphiques
2 - Le Miocène
3 - Le Pliocène

2ème partie - Le phénomène glaciaire
1 - Les alluvions préglaciaires
2 - Les dépôts morainiques
3 - Les cônes de transition
4 - Les nappes de raccordement
S - Les anciens cours du Rhône
6 - Le lœss

3ème partie - Les formations périglaciaires et postglaciaires
1 - Les formations locales, anciennes ou récentes
2 - Les terrasses alluviales
3 - Les alluvions modernes

Conclusions générales

Documents consultés
Annexes
Hors-texte : carte géologique à 1/20 000