<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Labo. Géol. Fac. Sci. Lyon, n° 76

 

Y. ALMÉRAS et B. PEYBERNÈS (1979) - Monographies
des Brachiopodes du Lias et du Dogger.
133 p., 40 fig., 7 pl.


Sommaire

Y. ALMÉRAS - Étude morphologique et anatomique de Rhynchonelloidea subangulata (DAVIDSON, 1877) (Brachiopoda, Rhynchonellidae). résumé

Y. ALMÉRAS et B. PEYBERNÈS - Les Brachiopodes du Dogger des Pyrénées Navarro-Languedociennes (biostratigraphie et paléontologie). résumé

 

Résumés

Y. ALMÉRAS - Étude morphologique et anatomique de
Rhynchonelloidea subangulata (DAVIDSON, 1877) (Brachiopoda, Rhynchonellidae)

Résumé - Le genre Rhynchonelloidea BUCKMAN dérive du genre Homoeorhynchia BUCKMAN (Rhynchonellidae, Rhynchonellinae) au cours du Toarcien supérieur. Son évolution est jalonnée durant l'Aalénien par Rhynchonelloidea ruthenensis (REYNES) (espèce-type) et R. subangulata (DAVIDSON) et pendant le Jurassique moyen par de nombreuses espèces dont les caractères de la plupart devront être précisés du point de vue anatomique et dynamique des populations.

Outre des coquilles de R. subangulata bien conservées, le matériel de Haute-Saône (France) comportait deux valves ventrales et une valve dorsale isolées permettant l'observation directe des caractères internes encore inconnus, ce qui a rendu possible la réalisation d'une étude morphologique, biométrique et anatomique de cette espèce et la confirmation de son attribution générique. L'étude de la variabilité des populations apporte les mêmes conclusions que pour R. ruthenensis en ce qui concerne l'ontogénie de la costulation et l'intégration des côtes latéro-médianes dans le sinus ou sur le bourrelet.

La répartition stratigraphique de R. subangulata est Aalénien supérieur, zones à Murchisonae et à Concavum - Bajocien inférieur, zone à Sowerbyi. Elle est connue avec certitude dans ces niveaux en France et en Angleterre.

Abstract - The genus Rhynchonelloidea derives from the genus Homoeorhynchia BUCKMAN (Rhynchonellidae, Rhynchonellinae) during the Upper Toarcian. Its evolution is marked out in the Aalenian by Rhynchonelloidea ruthenensis (REYNES) (type-species) and R. subangulata (DAVIDSON) and in the Middle Jurassic by numerous species whose variability and internal characters will have to be precised.

Besides well preserved shells of R. subangulata, material from Haute-Saône (France) provided two ventral valves and one dorsal valve showing directly not yet known internal characters. Thus, a morphologic, biometric and anatomic study has been realised and the attribution of subangulata to genus Rhynchonelloidea has been established. The study of R. subangulata s' populations bears the same conclusions than in R. ruthenensis about the costulation's ontogeny and about the integration of latero-median ribs in the sinus and on the mesial dorsal fold.

The stratigraphical range of R. subangulata is Upper Aalenian, Murchisonae and Concavum zones - Lower Bajocian, Sowerbyi zone. The species is known in these beds in England and in France.

 

Y. ALMÉRAS et B. PEYBERNÈS - Les Brachiopodes du Dogger
des Pyrénées Navarro-Languedociennes (Biostratigraphie et paléontologie)

Résumé - Au cours de la révision stratigraphique du Dogger des Pyrénées Navarro-Languedociennes (Peybernès, 1976), des gisements de brachiopodes ont été signalés tant dans les Pyrénées françaises (Corbières essentiellement) qu'espagnoles. Ces brachiopodes déterminés (Y. Alméras) et replacés dans les coupes stratigraphiques (Peybernès, 1976) sont ici étudiés par les méthodes biométriques classiques (dynamique des populations, ontogenèse) et à l'aide des coupes sériées (caractères internes). Grâce à nos connaissances sur la biostratigraphie de ces mêmes espèces de brachiopodes dans d'autres régions, nous avons pu confirmer ou préciser la datation encore incertaine de plusieurs niveaux du Dogger.

Les principaux résultats stratigraphiques obtenus sont les suivants :
1 - confirmation de l'âge Toarcien terminal (zone à Aalensis) - Aalénien inférieur (zone à Opalinum) des "Couches à Gryphaea sublobata" (unité J1) ; une lacune de l'Aalénien inférieur dans les Corbières est possible mais non certaine ;
2 - confirmation de l'âge Aalénien moyen (zone à Murchisonae) de la presque totalité des "Calcaires à chailles" (unité J2) des Corbières ; la faune de brachiopodes n'est toutefois pas incompatible avec la présence d'Aalénien supérieur et de Bajocien inférieur (zone à Sowerbyi) au sommet de ceux-ci ;
3 - dans les Corbières, attribution au Bathonien moyen de la première partie des "Calcaires ferrugineux" (unité J3) ;
4 - diachronisme important affectant l'unité J2 de part et d'autre de la chaîne, les "Calcaires à oncolithes" d'Espagne (Bajocien moyen/supérieur) étant plus récents que l'ensemble "Calcaires à chailles/Calcaires à oncolithes" (Aalénien moyen à ? Bajocien inférieur) des Corbières ;
5 - mise en évidence d'une lacune Aalénien moyen - Bajocien inférieur en Espagne et d'une lacune Bajocien moyen - Bathonien inférieur dans les Pyrénées françaises (Corbières).

Abstract - In the course of the stratigraphic revision of the Dogger from the Pyrénées Navarro-Languedociennes (Peybernès, 1976), localities with brachiopods were described in the French Pyrénées (Corbières essentially) as well as in the Spanish Pyrénées. These brachiopods which were named (Y. Alméras) and replaced in the stratigraphic successions (Peybernès, 1976) are here studied by classic biometric methods (populations' analysis, ontogenesis) and by serial sections (internal characters). With our knowledges on the biostratigraphy of these same brachiopod species in other regions, we have been able to confirm or to precise the still doubtful age of several Dogger's beds.

The main stratigraphic results obtained are :
1 - confirmation of Upper Toarcian (Aalensis zone) - Lower Aalenian (Opalinum zone) age of the "Couches à Gryphaea sublobata" (J1) ; lack of Lower Aalenian in the Corbières is possible but not assured ;
2 - confirmation of the Middle Aalenian (Murchisonae zone) age of almost whole "Calcaires à chailles" (J2) from Corbières ; nevertheless the brachiopod fauna is not in contradiction with the presence of Upper Aalenian or Lower Bajocian (Sowerbyi zone) in the upper beds without ammonites of these limestones ;
3 - in the Corbières, the first part of the "Calcaires ferrugineux" (J3) must be assigned to Middle Bathonian ;
4 - important diachronism of the J2 unit on both sides of Pyrenees' chain ; the "Calcaires à oncolithes" in Spain (Middle/Upper Bajocian) are later than the whole "Calcaires à chailles/Calcaires à oncolithes" (Middle Aalenian to ? Lower Bajocian) in the Corbières ;
5 - lack of Middle Aalenian - Lower Bajocian in Spain and lack of Middle Bajocian - Lower Bathonian in the French Pyrénées (Corbières).