<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Labo. Géol. Fac. Sci. Lyon, n° 67

 

B. JOLY (1976) - Les Phylloceratidae malgaches au Jurassique.
Généralités sur les Phylloceratidae et quelques Juraphyllitidae.
471 p., 70 pl., 147 fig., 91 tabl.


Résumé

L'étude des Phylloceratidae malgaches au Jurassique s'inscrira dans une révision d'ensemble des faunes de Madagascar. Une étude séparée des Phylloceratidae est justifiée par leur originalité à l'intérieur des Ammonoidea. Il a paru nécessaire de faire précéder l'étude systématique des faunes malgaches par une première partie dans laquelle sont exposés quelques résultats généraux sur la famille des Phylloceratidae et quelques Juraphyllitidae. Ainsi, composition et structure du test et du siphon, dimorphisme des sections du tour, ont aidé à une meilleure compréhension des genres et des espèces. Le recensement des faunes fixées sur les coquilles a donné des arguments pour l'hypothèse d'un déplacement post-mortem des coquilles par un courant Sud-Nord. À Madagascar les Phylloceratidae se rencontrent le plus souvent dans des faciès littoraux.

L'étude systématique s'est appuyée, dans la mesure du possible, sur la méthode statistique. Les résultats numériques obtenus permettront d'entreprendre sur une base solide la révision d'ensemble des Phylloceratidae. Bien que ces Ammonites soient peu variables, il a été possible de dégager des tendances évolutives. On peut citer, par exemple, l'apparition de la tétraphyllie, dans la plupart des lignées, à différentes périodes. Dans deux lignées, au contraire (Sowerbyceras et Holcophylloceras), la ligne de suture n'atteint pas le stade tétraphylle.

L'abondante iconographie donnée sur les espèces s'explique par le fait que le matériel étudié est numériquement important pour beaucoup d'espèces classiques. Les illustrations permettent de mieux comprendre les limites de variabilité des espèces. Au total, treize nouvelles espèces et un nouveau genre (Adabofoloceras) ont été décrits. La comparaison avec les faunes européennes a permis de montrer que, dans l'ensemble, l'endémisme des faunes malgaches s'accroît du Bathonien supérieur au Tithonique.

 

Abstract

The study of the Madagascan Phylloceratidae in the Jurassic will be placed in a comprehensive revision of the faunas of Madagascar. A separate study of the Phylloceratidae is justified by their originality inside the Ammonoidea. It seemed necessary to precede the systematic study of the Madagascan faunas by a first part in which some general results about the Phylloceratidae family and some Juraphyllitidae are stated. Thus composition and structure of the test and siphon, dimorphism of the whorl sections contributed to a better understanding of the genera and the species. The inventory of the faunas fixed to the shells afforded arguments for the hypothesis of a post-mortem shifting of the shells by a South-North current. In Madagascar the Phylloceratidae are most often to be found in littoral facies.

The systematic study is supported, as far as possible, on the statistical method. The numerical results thus obtained enable to undertake the general revision of the Phylloceratidae on a strong basis. Although these Ammonites are little variable, it has been possible to pick out evolutive tendencies. The appearance of the tetraphylly in most lineages at different periods can be mentioned. In two lineages (Sowerbyceras and Holcophylloceras), on the contrary, the suture line does not reach the tetraphyllic stage.

The abundant iconography supplied on the species is accounted for by the fact that the material examined is numerically important for a lot of classic species. The illustrations allow a better understanding of the variability limits of the species. Altogether, thirteen new species and a new genus (Adabofoloceras) have been described. The comparison with the European faunas made it possible to show that, on the whole, the endemic of the Madagascan faunas increases from the upper Bathonian to the Tithonian.

 

Sommaire

Introduction

Première partie - Généralités sur les Phylloceratidae et quelques Juraphyllitidae (genre Tragophylloceras exclusivement)
Chapitre I - Méthodes d'étude
Chapitre II - Le test et le siphon des Phylloceratidae
Chapitre III - Le problème du dimorphisme chez les Phylloceratidae et Juraphyllitidae
Chapitre IV - Quelques aspects du mode de vie des Phylloceratidae et des Juraphyllitidae, lien avec certains faciès, influence de la sédimentation sur leur répartition verticale, migration des faunes
Chapitre V - Les animaux fixés sur les coquilles de Phylloceratidae, hypothèse sur le déplacement post-mortem des coquilles

Deuxième partie - Les Phylloceratidae malgaches au Jurassique, du Bathonien moyen au Tithonique supérieur
Chapitre I - Cadre géographique
Chapitre II - Échelle cbronostratigraphique de Madagascar
Chapitre III - Les gisements de Phylloceratidae malgaches, localisation géographique, faunes et faciès, listes des gisements
Chapitre IV - La classification des Phylloceratidae, clé de détermination des genres malgaches
Chapitre V - Étude paléontologique des Phylloceratidae malgaches
Chapitre VI - Tendances évolutives chez les Phylloceratidae jurassiques, endémisme des faunes malgaches

Conclusions

Tableau de localisation stratigraphique des Phylloceratidae malgaches au Jurassique
Liste alphabétique des espèces
Bibliographie