<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Labo. Géol. Fac. Sci. Lyon, n° 64

 

C. MOURER-CHAUVIRÉ (1975) - Les oiseaux
du Pléistocène moyen et supérieur de France.
2 fasc., 624 p., 22 pl., 72 fig., 89 tabl.


Résumé

Dans le présent travail sont étudiées les faunes d'oiseaux de 92 gisements dans lesquels 250 espèces ont été identifiées. La faune de la Fage comporte à elle seule 104 espèces. Ce gisement, avec près de 50 000 os d'oiseaux déterminés renferme l'une des faunes d'oiseaux quaternaires les plus riches du monde après celles de Rancho-La-Brea en Californie et de Binagade en Azerbaïdjan.

La comparaison systématique de populations datées du Pléistocène moyen avec des populations actuelles a permis de mettre en évidence des différences allométriques et un certain nombre d'espèces ou de sous-espèces nouvelles ont pu être créées : Aquila chrysaëtos bonifacti, Buteo rufinus jansoni, Accipiter Gentilis brevidactylus, Falco antiquus, Lagopus lagopus noaillensis, Lagopus mutus correzensis, Lyrurus tetrix longipes, Alectoris graeca mediterranea, A. graeca martelensis, Perdix palaeoperdix, Stercorarius pomarinus philippi, Columba livia occitanica, C. livia minuta, C. livia lazaretensis, Nyctea scandiaca gallica, Bubo bubo davidi, Athene noctua lunellensis, Corvus pliocaenus janossyi et Corvus antecorax.

Des espèces ou sous-espèces éteintes, décrites principalement dans le Pléistocène moyen d'Europe centrale, ont été retrouvées en France dans des niveaux datés de la même période : Gyps melitensis LYDEKKER, Falco tinnunculus atavus JANOSSY, Strix intermedia JANOSSY, Apus submelba JANOSSY, Pica pica major JANOSSY, Pyrrhocorax pyrrhocorax primigenius MILNE-EDWARDS, Pyrrhocorax graculus vetus KRETZOI, Corvus pliocaenus (PORTIS) et Corvus hungaricus LAMBRECHT.

Au point de vue évolutif on observe dans certaines espèces un accroissement, ou au contraire une réduction progressive de la taille, au cours du temps tandis que dans d'autres espèces on observe différentes lignées qui semblent évoluer indépendamment dans des provinces biogéographiques distinctes.

Au point de vue écologique et climatique les oiseaux apportent des indications très intéressantes, qui viennent généralement confirmer les renseignements fournis par les mammifères et l'analyse pollinique ou sédimentologique et permettent de les nuancer dans certains cas.

La comparaison de faunes provenant d'habitats préhistoriques avec celles de remplissages naturels d'aven montre que, généralement, l'homme n'a pas joué un très grand rôle dans la sélection de l'avifaune et que, dans un certain nombre d'habitats préhistoriques, la plus grande partie des oiseaux n'a pas été apportée par l'homme mais par des prédateurs qui pouvaient être des renards mais plus vraisemblablement des grands-ducs.

Dans le Magdalénien final de la région girondine, cependant, Nyctea scandiaca, la chouette harfang, est très abondante et ses restes sont représentés en majorité par des griffes et les phalanges qui les précèdent immédiatement, ce qui semble correspondre à une sélection par l'homme de ces restes osseux.

 

Abstract

The present work is the study of the avifauna from 92 sites where 250 species have been identified. At present, the avifauna from "La Fage" alone, includes 104 different species. This locality, with some 50 000 determined bird bones, comprises one of the richest Pleistocene bird fauna in the world, after these of Rancho La Brea (California) and of Binagade (Azerbaïdjan).

Methodical comparisons between populations from Middle Pleistocene and present ones have allowed to show allometrical differences. Some new species or subspecies have been described : Aquila chrysaëtos bonifacti, Buteo rufinus jansoni, Accipiter Gentilis brevidactylus, Falco antiquus, Lagopus lagopus noaillensis, Lagopus mutus correzensis, Lyrurus tetrix longipes, Alectoris graeca mediterranea, A. graeca martelensis, Perdix palaeoperdix, Stercorarius pomarinus philippi, Columba livia occitanica, C. livia minuta, C. livia lazaretensis, Nyctea scandiaca gallica, Bubo bubo davidi, Athene noctua lunellensis, Corvus pliocaenus janossyi and Corvus antecorax.

The following extinct species or subspecies, mainly described in the Middle Pleistocene of Central Europe, have been recognized in France, in layers dated of the same period : Gyps melitensis LYDEKKER, Falco tinnunculus atavus JANOSSY, Strix intermedia JANOSSY, Apus submelba JANOSSY, Pica pica major JANOSSY, Pyrrhocorax pyrrhocorax primigenius MILNE-EDWARDS, Pyrrhocorax graculus vetus KRETZOI, Corvus pliocaenus (PORTIS) and Corvus hungaricus LAMBRECHT.

From an evolutionnary viewpoint, a progressive increase, or on the contrary decrease in size during the time, can be observed among certain species while among some others different linaeges seem to evolve independently in biogeographical distinct areas.

From an ecological and climatic viewpoint birds bring very interesting informations which usually confirm the indications provided by the study of mammals and pollen or sedimentological analysis and allow them to be, in some cases, slightly modified.

The comparison of faunas coming from prehistoric dwellings with faunas from natural cave-fillings shows that, generally, man has not played a very important part in the selection of bird faunas. In some prehistoric sites most of birds have not been brought in by man but by predators which could have been foxes but more probably eagle owls.

In the late Magdalenian layers of the "Gironde" district, however, the snowy owl is very abundant and its remains are mainly represented by the claws and the immediately preceding phalanxes. That seems to indicate a selection by man of these bone remains.

 

Sommaire

Fascicule 1

Introduction
I - Origine du matériel fossile
II - Cadre géographique et stratigraphique
III - Détermination des ossements d'oiseaux
IV - Méthodes de mesure
V - Étude statistique
VI - Signification écologique et climatique
VII - Termes anatomiques et ordre systématique

Première partie - Étude systématique

Fascicule 2

Deuxième partie - Les gisements et les faunes du Pléistocène moyen
Ch. I - Le Pléistocène moyen très ancien : Gunz ?
Ch. II - Le Pléistocène moyen ancien : Mindel
Ch. III - La partie moyenne du Pléistocène moyen : Mindel-Riss
Ch. IV - Le Pléistocène moyen récent : Riss

Troisième partie - Les gisements et les faunes du Pléistocène récent
Ch. I - L'interglaciaire Riss-Würm : la grotte de Fontéchevade à Montbron (Charente)
Ch. II - Le Würm dans la région de Provence-Côte d'Azur
Ch. III - Le Würm dans la région de Languedoc-Roussillon
Ch. IV - Le Würm dans la région de Midi-Pyrénées
Ch. V - Le Würm dans la région Rhône-Alpes
Ch. VI - Le Würm dans la région d'Auvergne-Limousin
Ch. VII - Le Würm dans la région d'Aquitaine
Ch. VIII - Le Würm dans la région Poitou-Charentes
Ch. IX - Le Würm en Bourgogne
Ch. X - Le Würm en Franche-Comté
Ch. XI - Le Würm en Lorraine

Quatrième partie - Conclusions
I - Les associations d'oiseaux dans les gisements pléistocènes
II - Conclusions concernant l'évolution des espèces
III - Conclusions concernant la paléoclimatologie et la stratigraphie

Liste bibliographique
Index alphabétique des termes systématiques
Index alphabétique des noms géographiques
Liste des figures
Liste des tableaux