<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Labo. Géol. Fac. Sci. Lyon, n° 31

 

Notes et mémoires (1969) - Travaux de SAUVAGE, GUÉRIN,
MOURER, BALLÉSIO, MÉON-VILAIN, DAVID, MIGUET.
185 p., 2 pl., 27 texte-fig., 8 tabl.


Sommaire

J. SAUVAGE - Étude sporo-pollinique des formations miocènes d'Orignac (Pyrénées centrales françaises). résumé

J. SAUVAGE - Étude sporo-pollinique des sédiments récents du Léman. résumé

J. SAUVAGE - Palynologie du site tardenoisien de Montfermeil (Seine-Saint-Denis). résumé

C. GUÉRIN et C. MOURER - Le Rhinoceros sondaicus Desmarest du gisement néolithique de Loang Spean, province de Battambang, Cambodge. résumé

C. GUÉRIN, R. BALLÉSIO et H. MÉON-VILAIN - Le Dicerorhinus megarhinus (Mammalia, Rhinocerotidae) du Pliocène de Saint-Laurent-des-Arbres (Gard). résumé

L. DAVID et R. MIGUET - Philibert RUSSO (1885-1965).

 

Résumés

J. SAUVAGE - Étude sporo-pollinique des formations
miocènes d'Orignac (Pyrénées centrales françaises)

Les "formations d'Orignac" livrent une flore sporo-pollinique assez riche et variée. Les Taxodiacées et Cupressacées sont dominantes avec les Conifères ailés. La comparaison avec les résultats déjà obtenus en Europe Centrale et en Cerdagne et Val d'Aran amène à considérer ces formations comme appartenant à un Miocène récent. La microflore d'Orignac indique un climat à dominance humide et plutôt chaud.

 

J. SAUVAGE - Étude sporo-pollinique des sédiments récents du Léman

L'étude sporo-pollinique de 19 sondages effectués dans le Léman, Petit-Lac et Grand-Lac, permet de mettre en évidence les périodes climatiques allant de l' "Oldest Dryas" au Subatlantique. Les résultats concordent dans leurs grandes lignes avec ceux déjà obtenus dans les sédiments lémaniques ou les régions voisines. Ces analyses permettant la datation des sédiments, on a pu ainsi se rendre compte de l'épaisseur de plus en plus faible des sédiments actuels ou subactuels vers la côte.

 

J. SAUVAGE - Palynologie du site tardenoisien de Montfermeil (Seine-Saint-Denis)

L'analyse pollinique de 5 échantillons du gisement de Montfermeil fournit un argument supplémentaire pour l'existence dans certaines régions d'un Tardenoisien tardif, situé à la limite Atlantique-Subboréal.

 

C. GUÉRIN et C. MOURER - Le Rhinoceros sondaicus Desmarest du
gisement néolithique de Loang Spean, province de Battambang, Cambodge

Résumé - Des restes de Rhinoceros sondaicus (essentiellement des dents de lait et des phalanges) ont été découverts dans le gisement néolithique de Loang Spean (Cambodge). La présence de cette espèce est intéressante parce qu'elle permet de préciser sa répartition dans le Quaternaire d'Indochine et parce qu'elle est caractéristique d'un biotope bien défini de forêt tropicale.

Abstract - Some remains of Rhinoceros sondaicus, chiefly milk teeth and phalanxes, have been discovered in the neolithic deposits at Loang Spean. The existence of this species is interesting because it gives further details about its repartition in the Quaternary of Indochina and also because it has the characteristics of a species wich defines a typical biotope in a tropical forest.

 

C. GUÉRIN, R. BALLÉSIO et H. MÉON-VILAIN - Le Dicerorhinus megarhinus
(Mammalia, Rhinocerotidae) du Pliocène de Saint-Laurent-des-Arbres (Gard)

Résumé - Il existe depuis longtemps dans les collections de la Faculté des Sciences de Lyon une petite faune de mammifères pliocènes provenant des sables de Saint-Laurent-des-Arbres (Gard). L'élément le plus intéressant de cette faune est constitué par les restes d'au moins sept individus de Dicerorhinus megarhinus. Une étude paléontologique conduite en liaison avec la stratigraphie et la palynologie du gisement permet d'avoir quelque idée sur la biologie de l'espèce, qui paraît proche de celle du D. sumatrensis, représentant actuel du genre. Le rhinocéros de Saint-Laurent appartient indiscutablement à l'espèce D. megarhinus et non à la forme évoluée dite D. cf. megarhinus d'âge un peu plus récent. Bien que l'étude paléontologique fasse apparaître une grande ressemblance avec l'espèce de Montpellier, certains caractères montrent que le rhinocéros de Saint-Laurent-des-Arbres pourrait être très légèrement plus ancien que celui-ci.

Abstract - In the collections of the Faculty of Science in Lyon there has been for a long time a small fauna of pliocene mammals coming from the sands of Saint-Laurent-des-Arbres (Gard). The most interesting element of this fauna consists of the remains of at least seven animals of Dicerorhinus megarhinus. The present work is a paleontological study made in connection with the stratigraphy and the palynology of the deposits. It enables us to have some idea of the biology of the species, wich seems somewhat allied to that of the Dicerorhinus sumatrensis, the actual representative of the genus. Indeed the rhinoceros of Saint-Laurent does belong to the megarhinus species, and not to the evolved form called D. cf. megarhinus wich is a little more recent. The paleontological study reveals a striking likeness to the species of Montpellier, but some characters show that the rhinoceros of Saint-Laurent could be somewhat older than that one.