<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Lab. Géol. Lyon, n° 122

 

J. EVIN (1992) - Les datations par le radiocarbone
en géologie et en archéologie. Fiabilité de la méthode
selon l'origine et l'état des matériaux
99 p., 7 fig., 16 tabl.


R
ésumé

Un chois judicieux des matériaux utilisés en datation et leur mode de préparation au laboratoire conditionnent en grande partie la fiabilité des datations radiocarbone. Chaque type de matériel implique la mise en œuvre d'une procédure spéciale de traitement qui permet de sélectionner le carbone approprié à la datation. Ce texte résume les recherches menées pendant 25 ans au laboratoire de radiocarbone de l'Université de Lyon pour mettre au point une méthode de traitement de certains matériaux, en particulier les plus utiles à l'application du radiocarbone à l'archéologie.

On explique d'abord pourquoi l'extraction du collagène est le meilleur traitement réservé aux ossements. Il est souligné ensuite qu'aucune datation précise n'est à espérer de la mesure du radiocarbone des carbonates continentaux ou des matières organiques des paléosols et des réserves sont apportées pour certaines matières végétales.

Une part importante du texte est consacrée à la datation directe des tessons de poterie et des mortiers. Si, pour les céramiques, la mise en évidence de l'origine très complexe de leur carbone laisse pour l'instant peu de possibilité de les dater même en utilisant les accélérateurs (méthode dite A.M.S.), en revanche l'emploi de ces derniers et la mise en œuvre de nouvelles méthodes d'investigation des mortiers peuvent ouvrir des nouvelles perspectives.

Pour chaque type de matériel, l'auteur fait le point sur les acquis récents de la recherche méthodologique à laquelle il a contribué et il établit pour chacun d'eux les critères de leur validité.

 

Sommaire

Introduction

Chapitre I - Les ossements
I.1 - Introduction
I.2 - Les connaissances sur la datation des ossements avant l'étude
I.3 - Les études sur les ossements au laboratoire de Lyon
I.4 - La situation actuelle pour la datation des ossements
I.5 - Conclusion sur la datation des ossements

Chapitre II - Les matières végétales
II.1 - Introduction
II.2 - Les connaissances sur la datation des matières végétales avant l'étude
II.3 - Les études sur les matières végétales au laboratoire de Lyon
II.4 - La situation actuelle pour la datation des matières végétales
II.5 - Conclusion sur les matières végétales

Chapitre III - Les paléosols
III.1 - Introduction
III.2 - Les connaissances sur les paléosols avant l'étude
III.3 - L'étude sur les paléosols au laboratoire de Lyon
III.4 - La situation actuelle pour la datation des paléosols
III.5 - Conclusions sur les paléosols

Chapitre IV - Les matériaux carbonatés
IV.1 - Introduction
IV.2 - Les connaissances sur les carbonates continentaux avant l'étude
IV.3 - Les études sur les carbonates continentaux au laboratoire
IV.4 - La situation actuelle pour les matériaux carbonatés
IV.5 - Conclusion sur les matériaux carbonatés

Chapitre V - Les poteries
V.1 - Introduction : importance des poteries en archéologie
V.2 - Les connaissances sur les poteries avant l'étude
V.3 - Les études sur les poteries au laboratoire
V.4 - La situation actuelle pour la datation des poteries
V.5 - Conclusion : les perspectives de recherche sur les poteries au laboratoire de Lyon

Chapitre VI - Les mortiers
VI.1 - Introduction : l'emploi des mortiers comme matériaux de datation
VI.2 - Les connaissances sur les mortiers avant l'étude
VI.3 - Les études sur les mortiers au laboratoire
VI.4 - La situation actuelle pour la datation des mortiers
VI.5 - Conclusion : les perspectives de recherche sur les mortiers

Conclusion générale - La fiabilité des dates C-14
VII.1 - Quelle fiabilité en datation par le radiocarbone
VII.2 - Quelle fiabilité pour la méthode des accélérateurs
VII.3 - Quelle fiabilité pour quel type de matériel
VII.4 - Quelle fiabilité pour quelle précision
VII.5 - Quelle fiabilité pour quelle époque
VII.6 - Quelle fiabilité pour quel événement à dater
VII.7 - Quelle fiabilité pour quel ensemble de résultats
VII.8 - Quelle fiabilité pour quel géologue ou quel archéologue

Références bibliographiques
Table des illustrations