<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Lab. Géol. Lyon, n° 120

 

H. AÏT SALEM (1992) - Le Trias détritique de l'Oued
Mya (Sahara algérien). Sédimentation estuarienne,
diagenèse et porogenèse, potentialités pétrolières.
171 p., 70 fig., 7 tabl., 4 pl
.



R
ésumé

Les sédiments détritiques de la région de l'Oued Mya (Sahara algérien) sont en majeure partie continentaux. Le but de cette étude est de reconstituer des environnements sédimentaires successifs afin de mieux y orienter la recherche pétrolière.

En effet, certains sondages, implantés à la proximité immédiate de puits déjà producteurs d'hydrocarbures, se sont avérés stériles en huile.

La série stratigraphique, caractérisée auparavant par trois formations (série inférieure, T1, T2) a été précisée en définissant une nouvelle formation, la série intermédiaire.

Un large cours d'eau (Paléo-Mya) provenait du Sud (dorsale d'El-Biod) et se terminait au Nord-Est par un estuaire.

L'analyse séquentielle a permis d'établir des corrélations et de mettre en évidence les environnements sédimentaires. A savoir, un ensemble de seuils à flancs très plats, où se sont développés des chenaux fluviatiles en tresses, limitant de part et d'autre une vallée à chenaux fluviatiles à méandres.

La présence de dolocrêtes pédogénétiques ou relevant de l'épigénie de nappes sous couverture est un fait nouveau dans le Trias du Sahara. Au cours de la diagenèse précoce et superficielle ils provoquent une destruction de la porosité et de la perméabilité des sédiments, à cause de leur cimentation et leur remplacement par la dolomite pédogénétique.

A partir du modèle Dorag classique, un sous-modèle estuarien a été défini.

Plus tard, la diagenèse d'enfouissement a provoqué la recristallisation d'une dolomite à formes cristalline nette (idiotopic) en une dolomite à forme irrégulière (xénotopique). La porosité des grès a donc été beaucoup plus oblitérée.

Les zones favorables à la prospection pétrolière dans cette région ont été délimitées en considérant les cartes paléogéographiques, celles relatives au pourcentage des différents ciments chimiques, les cartes en isopaques, les cartes de répartition latérale de la porosité et de la perméabilité ainsi que les résultats fournis par la granulométrie.

 

Abstract

The triassic sediments of the Oued Mya region (algerian Sahara) are mainly continental. The aim of this study is the recognition of sedimentary environments in order to guide the petroleum prospection. Main problems in this area are the great differences in oil productivity between adjacent wells.

The stratigraphic series which was divided into only three formations (série inférieure, T1, T2) by prevous authors, appears now to be composed of four formations. A new formation, the " série intermédiaire ", is defined.

A broad fluvial channel (Paléo-Mya) came from the South (El-Biod high) and ended in a North-eastern estuary.

The sequential analysis permits some correlations and aids determining the sedimentary environments. Namely, some structural highs, with gently dipping sides episodically flooded by braided streams, bordered a valley with meandering channels.

Dolocretes are documented here for the first time in the Saharian Triassic.

During early and surficial diagenesis, they caused localised but dramatic decreases in porosity and permeability of sandstones, due to massive cementation and replacement by pedogenetic dolomite.

An estuarine sub-model of the Dorag dolomitisation model is defined.

Later, a burial diagenesis caused a pervasive recristallization of previously idiotopic dolomite into xenotopic saddle dolomite. The porosity of sandstones was thus furthermore obliterated.

Favorable areas for petroleum prospection are finally deduced from crossed comparison between paleogeographic maps, those of percentages of different chemical cements, isopach maps, the lateral repartition of porosity and permeability, and grain size repartition.

 

Sommaire

I - Introduction
A - Situation géographique
B - Cadre géologique
C - Les déformations paléozoïques
D - Position du problème

II - Méthodologie
A - Liste des sondages étudiés
B - Choix des sondages pour une étude détaillée
C - Les diagraphies
D - Les profils sismiques
E - Pétrographie
F - Techniques d'analyse

III - Stratigraphie
A - Stratigraphie générale du Trias de la plate-forme saharienne
B - La province centrale
C - Le Grand Erg Oriental, le Sud tunisien et la région de Rhourde El Baguel
D - La province du Gassi-Touil
E - La Hamada de Tinrhert
F - La province septentrionale
G - Les données de la palynologie

IV - Séquences et environnements sédimentaires
A - Description des sondages types
B - Analyse séquentielle

V - Paléogéographie
A - Considérations générales sur les environnements sédimentaires
B - Classification des lithofaciès selon la méthode proposée par Miall (1978, 1988)
C - Les environnements sédimentaires dans la région de l'Oued Mya
D - Les sources d'apport
E - Influence de la tectonique, du climat et de l'eustatisme sur la sédimentation

VI - Transformations diagénétiques
A - Introduction. Définitions
B - Aspects pétrographiques
C - La diagenèse précoce et superficielle : les encroûtements épigénétiques
D - La diagenèse tardive et d'enfouissement : recristallisations et cimentations carbonatées et sulfatées

VII - Potentialités pétrolières
A - Rappels de quelques notions de base en géologie pétrolière
B - Facteurs physiques régissant la circulation des hydrocarbures dans la roche
C - Les réservoirs

VIII - Conclusion générale

Références bibliographiques
Liste des figures et des tableaux
Annexe
Planches