<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Lab. Géol. Lyon, n° 115

 

A. ARGANT (1991) - Carnivores
quaternaires de Bourgogne.
301 p., 39 fig., 89 tabl., 9 pl.


R
ésumé

Trente-six gisements paléontologiques ou préhistoriques ayant livré de la faune sont recensés en Bourgogne. Chaque gisement rassemble un minimum d'informations : situation, historique des fouilles, stratigraphie, liste de faune, lieu de conservation du matériel, éléments de datation connus. Quelques sites fouillés personnellement font l'objet d'une présentation plus détaillée.

La seconde partie correspond aux données paléontologiques brutes qu'apportent les vingt-quatre espèces fossiles de Carnivores rencontrées en Bourgogne. Certaines, toujours rares, comme Panthera gombaszoegensis, Ursus thibetanus, Felis minuta, fournissent des indications nouvelles.

D'autres, bien représentées par un abondant matériel, comme Panthera mosbachensis, Panthera spelaea, Ursus deningeri, Ursus spelaeus, apportent de nombreuses informations et constituent de solides jalons, bien échelonnés dans le temps à partir du Pléistocène moyen.

Pour chaque espèce, le biotope et les indications climatiques sont discutés à la lumière des enseignements qu'il est possible de tirer des gisements de Bourgogne.

Ces données sont utilisées dans la troisième partie, en comparaison avec celles d'autres gisements d'Europe occidentale, pour essayer de répondre à la question : peut-on dater un gisement, ou une couche de ce gisement, à l'aide des Carnivores ? Parmi toutes les espèces étudiées, certaines, peu représentées dans les gisements et donc peu connues, n'apportent que de rares indications chronologiques. Dans les cas les plus favorables (matériel plus abondant, bien étudié, espèce à évolution graduelle), Canis lupus, Ursus deningeri - spelaeus, Panthera mosbachensis - spelaea, il devient possible de confronter le matériel de Bourgogne au modèle théorique que constitue une lignée évolutive et d'en tirer des éléments de datation. Cette confrontation, à l'échelle régionale ou même microrégionale qui élimine un certain nombre de paramètres (substrat géologique, altitude, relief, climat, végétation...), présente un intérêt tout particulier.

Une biochronologie des gisements de Bourgogne est enfin tentée, et un tableau de synthèse termine l'ouvrage.

Si établir une chronologie précise du Quaternaire de Bourgogne, basée uniquement sur la paléontologie des Carnivores paraît impossible, ceux-ci apportent cependant de nombreuses informations pouvant devenir, dans certains cas, un élément de datation non négligeable. La richesse de la Bourgogne en gisements paléontologiques, datant souvent du Pléistocène moyen, fait d'autant plus regretter le gigantesque gâchis d'informations dû aux "méthodes" de fouilles anciennes, qu'une étude fine, la plus complète possible, à l'échelle régionale, constitue un outil fondamental de la biochronologie et de la connaissance des mécanismes de l'évolution.

 

Abstract

Up to now, 36 paleontological sites or prehistoric ones with fauna have been found in Burgondy. Each site is here presented with more or less information ranging from location, former excavations undertaker, stratigraphy, fauna remnants, places where those remnants are kept and basis on which datations could be proposed. Some sites which the author excaved himself are described in a more detailed way.

The second part develops the paleontological rough data corresponding to the 24 Carnivora fossil species found. Some of them - exceptionally scarce - such as Panthera gombaszoegensis, Ursus thibetanus, Felis minuta, give new elements of knowledge. Others, such as Panthera mosbachensis, Panthera spelaea, Ursus deningeri, Ursus spelaeus, more widely represented, supplied the writer with material delivering much information and laid strong landmarks at regular intervals from the Middle Pleistocene onwards. For each species, both the climatic data and the environmental conditions are studied in the light of the information given.

Such data are used in the third part, in comparison with those obtained from other Western Europ sites, in order to try answer the following question : is it possible to date a site or a layer by means of carnivora remnants ? Amongst all those studied species, some of them, very scarcely represented in the sites and consequently badly known, give only rare chronological information. In better circumstances (when we have more material well studied or corresponding to a species whose evolution was progressive) such as Canis lupus, Ursus deningeri - spelaeus, Panthera mosbachensis - spelaea, it then becomes possible to confront the Burgundy material with the theorical pattern represented by an evolutive line and gather elements for a datation. This comparison, on a regional or even micro-regional scale which rules out a certain number of criteria (geological substratum, altitude, climate, vegetation, relief) is particularly interesting.

Finally a tentative biochronological study is presented followed by a comprehensive table. Establishing a precise chronology of the Quaternary of that part of France only based on the Carnivora paleontology seems impossible. However, it brings in much information which, in some cases, may become a significant means of datation. The great number of Burgundy paleontological sites, most of them going as far back as the Middle Pleistocene, justifies our complaint against the dreadful and huge mess due to the lack of methods which characterized excavations in the past, and the irretrievable loss of information ; all the more so as a fine study, as complete as possible, on a regional scale, can prove to be a fundamental tool to understand biochronology and the mechanism of evolution.

 

Sommaire

Introduction

Première partie - Les gisements quaternaires de Bourgogne méridionale et leur apport à la paléontologie des carnivores
1 - Cadre régional
2 - Gisements quaternaires. Présentation des sites
3 - Conclusion de la première partie

Deuxième partie - Les carnivores, données paléontologiques
Introduction
Généralités
1 - Les Canidés
2 - Les Ursidés
3 - Les Mustélidés
4 - Les Hyénidés
5 - Les Félidés
Conclusion de la deuxième partie

Troisième partie - Biostratigraphie des gisements de Bourgogne d'après l'étude des carnivores
Introduction
1 - Utilisation de la faune des carnivores comme élément de datation
2 - Utilisation des lignées évolutives
3 - Datation des gisements de Bourgogne

Conclusion

Références bibliographiques
Liste des illustrations
Planches