<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Lab. Géol. Lyon, n° 113

 

M.-P. DUVERNOIS (1990) - Les Leptobos (Mammalia,
Artiodactyla) du Villafranchien d'Europe occidentale.
Systématique, évolution, biostratigraphie, paléoécologie.
213 p., 65 fig., 34 tabl., 15 pl.


R
ésumé

Le genre villafranchien Leptobos est représenté en Asie par L. falconeri RÜTIMEYER (espèce-type du genre) et en Europe occidentale par plusieurs espèces qui ont été très souvent confondues. Un bref historique retrace les diverses synonymies.

Dans le présent travail, Leptobos a valeur de genre (et non de sous-genre de Bos) et est considéré comme appartenant à la sous-famille des Bovinae en raison de ses caractères crâniens relativement évolués.

Les espèces européennes sont au nombre de quatre, réparties en deux sous-genres représentant deux lignées :

- Sous-genre Leptobos : ce sous-genre est caractérisé par des chevilles à double courbure, s'orientant vers l'extérieur puis vers le haut et vers l'avant, et par une denture relativement peu hypsodonte.
. Leptobos (Leptobos) elatus avec deux sous-espèces : Leptobos (Leptobos) elatus elatus (CROIZET, POMEL, 1853) et Leptobos (Leptobos) elatus merlai DE GIULI, 1987 emend. DUVERNOIS, 1989. L. elatus contribue à caractériser les zones 16 et 17. L. stenometopon (SISMONDA, RÜTIMEYER, 1865) est un synonyme récent de L. elatus.
. Leptobos (Leptobos) furtivus DUVERNOIS, 1989 remplace L. elatus dès le début de la zone 18 et semble persister en zone 20, après la fin du Villafranchien.

- Sous-genre Smertiobos nov. subgen. : dans ce sous-genre, la courbure des chevilles est simple et les dents sont plus hypsodontes que pour le sous-genre nominal.
. Leptobos (Smertiobos) etruscus (FALCONER, 1859) dont l'extension dans le temps va de la fin de la zone 16 au début de la zone 20. En raison d'un abondant matériel, L. etruscus a été choisi comme élément de référence pour la description des autres espèces. L. vallisarni MERLA, 1949 est un synonyme récent de L. etruscus.
. Leptobos (Smertiobos) bravardi DUVERNOIS, 1989 qui est connu pendant une partie de la zone 16 seulement.

Dans les deux lignées se dessine une nette tendance à la diminution de la taille.

Au point de vue paléoécologique, l'hypsodontie plus importante dans le sous-genre Smertiobos indique une tendance à une plus grande consommation de graminées. L'étude des faunes et des flores associées révèle, pour les deux sous-genres, un environnement assez ouvert où les zones à graminées et forestières alternent.

La répartition spatio-temporelle des espèces européennes contribue à confirmer l'unité faunique de l'Europe occidentale durant le Villafranchien. L'apparition du genre Leptobos coïncide avec le début du Villafranchien.

Leptobos est comparé à des genres pliocènes : Proleptobos, Alephis et Proamphibos, et à des genres pléistocènes : Epileptobos, Bibos, Bos et Bison. Proamphibos apparaît comme un ancêtre possible de Leptobos. L. falconeri serait apparenté à Bibos et à Epileptobos ; le sous-genre Leptobos pourrait être lié avec Bison (Eobison) ; le sous-genre Smertiobos n'aurait pas donné de descendant.

 

Abstract

The genus Leptobos existed during the Villafranchian in Asia with L. falconeri RÜTIMEYER (type of the genus) and in Western Europe with several species which were often mistaked. A short historic recalls the synonymy of each.

In this work, Leptobos is considered as a valid generic name (and not as a subgenus of Bos) and is considered as belonging to the subfamily Bovinae because of its rather highly derived cranial characters.

There are four european species, with two subgenera corresponding to two lineages :

- Subgenus Leptobos : this subgenus is characterized by its horn cores curved outwards and slightly downwards, then upwards and forwards, and by its weakly hypsodont teeth.
. Leptobos (Leptobos) elatus with two subspecies : Leptobos (Leptobos) elatus elatus (CROIZET, POMEL, 1853) and Leptobos (Leptobos) elatus merlai DE GIULI 1987 emend. DUVERNOIS, 1989. L. elatus contributes to characterize the zones 16 and 17. L. stenometopon (SISMONDA, RÜTIMEYER, 1865) is a junior synonym of L. elatus.
. Leptobos (Leptobos) furtivus DUVERNOIS, 1989 replaces L. elatus at the beginning of zone 18 and is still known at the beginning of zone 20.

- Subgenus Smertiobos nov. subgen. : in this subgenus the horn cores curvature is simple and teeth are more hypsodont than in the nominal subgenus.
. Leptobos (Smertiobos) etruscus (FALCONER, 1859) whose stratigraphical range extends from the end of zone 16 to the beginning of zone 20. Because of the great number of available specimens, L. etruscus was choosen as a reference for the description of the other species. L. vallisarni MERLA, 1949 is a junior synonym of L. etruscus.
. Leptobos (Smertiobos) bravardi DUVERNOIS, 1989 which is known during the major part of zone 16.

In the two lineages, a clear tendency to size reduction is observed.

In a palaeoecological respect, the greater hypsodonty of subgenus Smertiobos points out a sharper tendency to graminaceous eating. The study of associated faunas and floras reveals, for both subgenera, a rather open, mixed environment with grassy areas and forests.

Geographical and stratigraphical distribution of these species allows us to confirm the faunal unity of Western Europe during the Villafranchian period. The genus Leptobos appears at the beginning of the Villafranchian.

Leptobos is compared with Pliocene genera : Proleptobos, Alephis and Proamphibos, and with Pleistocene ones : Epileptobos, Bibos, Bos and Bison. Proamphibos seems to be a potential ancestor of Leptobos. L. falconeri would be related to Bibos and Epileptobos ; subgenus Leptobos could be linked with Bison (Eobison) ; subgenus Smertiobos would not have given any descendant.

 

Sommaire

Chapitre I - Historique
A - Travaux antérieurs à 1877-78 : "genre Bos"
B - À partir de 1877-78 : genre Leptobos

Chapitre II - Systématique
A - Leptobos : genre ou sous-genre ?
B - Définition du genre Leptobos
C - Place du genre Leptobos à l'intérieur de la famille des Bovidae
D - Définitions des espèces du genre Leptobos

Chapitre III - Anatomie comparée
A - Remarques sur la méthodologie
B - Le crâne
C - Les chevilles osseuses
D - La mandibule
E - La denture supérieure
F - Les jugales inférieures
G - Le squelette post-crânien
H - Corollaires à l'étude anatomique

Chapitre IV - Biostratigraphie
A - Gisements
B - Intérêt biostratigraphique du genre Leptobos

Chapitre V - Évolution
A - Généralités
B - Choix des critères de comparaison
C - Comparaisons
D - Conclusions

Conclusions générales
1 - Systématique et évolution
2 - Résultats biostratigraphiques
3 - Résultats paléoécologiques

Références bibliographiques
Liste des figures
Liste des tableaux
Index
Planches