<- document précédent - retour liste - document suivant ->

 

Doc. Lab. Géol. Lyon, n° 111

 

J. ARGANT (1990) - Climat et environnement au Quaternaire
dans le Bassin du Rhône d'après les données palynologiques.
199 p., 29 fig., 18 tabl., 11 diag.


R
ésumé

Des analyses palynologiques réalisées dans le Bassin du Rhône entre Dijon et Bollène concernent dix gisements archéologiques (dont quatre dans la région beaunoise, un à Lyon, deux dans la Drôme), cinq gisements paléontologiques de Bourgogne et cinq dépôts lacustres ou paléolacustres (parmi lesquels Pluvis (Ain), le Grand Étang de Suze-la-Rousse, et un sondage à Loriol dans le cône de déjection de la Drôme).

Ces analyses apportent des informations :

1- sur l'histoire de la végétation au Tardiglaciaire et à l'Holocène :

* dans la moyenne vallée du Rhône sont mis en évidence : une végétation steppique au Tardiglaciaire, avec l'apparition de feuillus mésothermophiles dès le Bölling ; la prépondérance de Quercus pubescens dans la forêt de l'Atlantique ; un déclin de Ulmus et Tilia aux alentours de 6 000 BP et dès cette date la présence de Fagus dans les sites de Suze-la-Rousse et de Loriol ; le rôle important joué par Abies à la base de l'étage montagnard.

* dans la région lyonnaise et en Bourgogne, Tilia tient la première place dans le milieu forestier à l'Atlantique.

* le site de Gorge de Loup montre qu'Abies occupe l'étage collinéen à la fin du Subboréal-début du Subatlantique.

2- sur l'action de l'homme sur l'environnement :

Décelable dès 8 400 BP à Perreux (Loire), elle s'amplifie à partir de 6 000 BP, pour devenir considérable à l'Âge du Bronze et à l'Âge du Fer, et aboutir à une destruction irréversible des forêts climaciques (chênaies et tiliaies-chênaies).

Les couches néolithiques de la grotte-bergerie d'Antonnaire, dans la Drôme, constituées à partir de fumiers de moutons, fournissent des spectres dont l'interprétation est établie par comparaison avec ceux donnés par des crottes de moutons actuels. Les fumiers d'herbivores fournissent une image correcte de la végétation locale (arbres et herbacées), la saison jouant un rôle important au niveau du pourcentage de chaque taxon.

Des analyses ponctuelles concernant des coprolithes de hyène et la brèche osseuse des Furtins (Würm ancien, Interglaciaire Riss-Würm) permettent de poser le problème de la représentation des spectres établis à partir de tels vestiges. Elles apportent un élément de connaissance supplémentaire aux gisements paléontologiques correspondants.

Le débat sur l'intérêt des analyses palynologiques de sédiments en archéologie ou en paléontologie est repris à la lumière des résultats obtenus : la palynologie est en mesure de faire connaître le milieu dans lequel évoluent les hommes ou les animaux et de mesurer l'impact de leur activité sur ce milieu. Des éléments peuvent aussi être retenus pour l'écriture de l'histoire de la végétation mais, à la période holocène en particulier, on doit tenir compte des déformations importantes subies par les spectres en raison des activités humaines. La palynologie des milieux humides vise essentiellement à la reconstitution de l'histoire botanique mais ne peut totalement renseigner sur l'environnement immédiat des sites habités, ni sur les activités humaines.

Les "deux palynologies", celle de sites archéologiques et celle de milieux humides, sont donc complémentaires : l'analyse systématique des sites devrait donc être entreprise en même temps que la recherche de milieux susceptibles de fournir pour les régions étudiées des séquences de référence indispensables à la compréhension des spectres trouvés au niveau des gisements.

 

Abstract

Some pollen analysis realised along the river Rhône basin in places between Dijon and Bollène concerned ten archeological sites (four in the Beaune area, one in Lyon and two in the Drôme region) five paleontological sites in Burgundy and five lacustral or paleolacustral deposits including Pluvis (Ain), Le Grand Étang, near Suze-la-Rousse, and a sondage at Loriol in the river Drôme alluvial cone.

These are the results obtained :

1- Concerning the vegetation during the Tardiglacial and the Holocene periods :

* In the middle Rhône valley could be found a steppic vegetation during the Tardiglacial period with the appearance of mesothermophiles deciduous plants as early as the Bölling phase. Quercus pubescens is largely represented in the Atlantic forest. About 6 000 BP Ulmus and Tilia are decreasing in number and from that time onwards, Fagus in Suze-la-Rousse and Loriol sites can be found. The important part played by Abies at the lower part of mountains can be noticed.

* In the Lyon area and in Burgondy, Tilia is predominent in forests during the Atlantic.

* The Gorge de Loup site shows that Abies occured on hill levels at the end of the Subboreal period and at the beginning of the Subatlantic.

2- Concerning the action of Man on environment :

It can be detected as early as 8 400 BP at Perreux (Loire). It became more important round 6 000 BP and was on a large scale at the Bronze and Iron ages. It led to a destruction of primeval natural vegetation (oak and lime-and-oak mixed forests) with no possible going back to the original one.

In the Antonnaire cave (Drôme) which was used as a sheepcot, the Neolithic layers composed of sheep droppings give specters whose interpretation is made possible thanks to the comparison established with specters given by today's sheep droppings. Herbivore droppings supply us with a correct information about the local vegetation (either tree or grass), provided we take into account the important part played by season as far as each taxon percentage is concerned.

Single analysis, dealing with hyena coproliths and the bone breccia found at Les Furtins (early Würm, Interglacial Riss-Würm), set the problem of the representation of the specters worked out from such remains. We are thus supplied with supplementary information about the corresponding paleontological sites.

The discussion on the merits of the palynological analysis of sediments in archeology or in paleontology is here resumed in the light of the results that had be obtained. Palynology can give a better understanding of the environment in which men and animals lived. It also gives a chance to appreciate men and animals' impact on the place they live in. It gives elements that are to be considered to get a better knowledge of vegetation evolution, though it must be borne in mind that important distortions (noticeable in specters) and due to Man's presence can be noticed mainly in the Holocene period. Palynology in wet locations is principally aiming at reconstructing botanical history but it cannot give complete elements about the nearly environment of sites occupied by Man, nor can it give full information about human activities.

Thus, those two aspects of palynology, one dealing with archeology, the other with wet locations, are complementary. A systematic analysis of such sites should be undertaken simultaneously with surveys in the concerned areas in order to find places that might give reference sequences which cannot be done without if we want to understand site specters.

 

Sommaire

Introduction

Première partie - Généralités
1 - Cadre géographique et géologique
2 - Le climat
3 - La végétation
4 - Les recherches antérieures
5 - Prélèvements, traitements des échantillons, comptages, diagrammes
6 - Référence à l'actuel

Deuxième partie - Analyses palynologiques
I - Bourgogne
I.1 - Sites archéologiques
I.2 - Sites paléontologiques
II - Bas-Bugey : le lac de Pluvis
III - Val de Saône : Gorge de Loup
IV - Roannais : Perreux - Pont-de-Rhins
V - Forez : le Pic de la Violette, Périgneux (Loire)
VI - Moyenne et basse vallée du Rhône
VI.1 - Introduction
VI.2 - Sites paléolacustres et paléopalustres
VI.3 - Sites archéologiques : Francillon-sur-Roubion, grottes de Beaume Sourde
VII - Diois : Antonnaire, Montmaur-en-Diois (Drôme)
VIII - Analyses diverses

Troisième partie
I - Apport à la connaissance de l'histoire de la végétation tardiglaciaire et postglaciaire
I.1 - Les sites de la Drôme
I.2 - Sommaire des renseignements acquis dans les gisements situés au nord de la Drôme
II - L'impact de l'homme sur la végétation
III - Conclusion : intérêt des analyses palynologiques en archéologie et en paléontologie

Références bibliographiques
Liste des illustrations
Annexe